Jardins du Château ducal de Cadillac

En bord de Garonne à 40 minutes de Bordeaux, ce château d’apparat incarne la toute-puissance du duc d’Epernon (1554-1642), personnage clé du royaume à la fin XVIe et au début du XVIIe siècle – avant Sully, Richelieu, Mazarin ou Colbert.

Ce cadet de Gascogne devient à 30 ans, au temps des guerres de religions, l’égal des plus Grands.

Stratège craint et détesté, bourreau d’orgueil et militaire hors-pair, il traverse les règnes (et les assassinats !) de  Henri III et de Henri IV avant la régence de Marie de Médicis. En 1622, Louis XIII fonde la compagnie des mousquetaires en choisissant des hommes parmi les gardes de ce duc increvable, qui finit toutefois marginalisé par Richelieu et meurt en disgrâce à 88 ans.

Fastueux et militaire, le château qu’il a fait construire au début du XVIIe est un palais grandiose digne des rois, et l’un des premiers exemples d’architecture à la française. Louis XIII, Anne d’Autriche, Louis XIV, Mazarin et toute la cour le visitent. Mais Epernon échoue à créer une lignée : un seul fils lui survit, qui meurt en 1661. Grandeur et déchéance, le château est démantelé au XVIIIe siècle, puis saisi à la Révolution et enfin transformé en prison pour femmes pour 130 ans, jusqu’en 1952.

Deux décennies de restaurations l’ont aujourd’hui métamorphosé, et lui ont permis de retrouver son faste d’origine sans renier sa double histoire. Une visite historique incontournable en Bordelais !

Ouvert à la visite : tous les jours de juin à septembre & tous les jours (sauf les lundis) d’octobre à mai.

www.chateau-cadillac.fr